Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les réseaux sociaux sont-ils dangereux ?

par Romaric AUBERTIN

publié dans Romaric AUBERTIN

Si vous avez lu l’article « Les réseaux sociaux, nouvelle source de dépression ? », vous vous êtes déjà fait une idée de ces derniers et de l’étude étrangère qui émerge à leur sujet, cependant, nous n’avons pas abordé les actes de malveillance au sein de ces derniers. Qu’ils soient visibles ou dissimulés, ils n’en demeurent pas moins dangereux, parfois même machiavéliques, aussi, apprenez à vous en prémunir en lisant cet article jusqu’au bout.

1) Les pages/groupes comportant en nom de belles phrases ou des titres attirants
Ils sont parmi les premiers dangers, leurs proies préférées sont généralement les ados et jeunes adultes. Par des titres lyriques, exprimant l’amour, les premiers émois, la détresse, la dépression, le célibat, et je ne sais quoi d’autres, ils deviennent généralement le gros kiffe de la jeunesse et sont de ce fait de véritables petites bombes à retardement. En effet, leurs admins, généralement des ados ou jeunes adultes pas bien dans leur peau, partageant bon nombre de pensées déprimantes, névrosantes, vous enferrant dans un cercle infernal vicieux. Sachez dire stop ! Et si vous remarquez un tel comportement, quittez ces pages au plus vite ou n’y accorder que peu d’importance : ce qu’on y lit ne sont que des mots traitant des sujets complexes d’une manière brutale et négative, cela ne vous fera voir que le revers de la société et vous empêchera de voir le bon côté de notre ère ( même si, hélas, il faut bien l’avouer, ce n’est pas tout rose… ).
A force de se rabâcher les oreilles ( ou devrais-je dire, les yeux ? ) avec des clichés pour le moins stériles, on finit par y prendre goût et y croire même si au début on restait dubitatif. A fuir à tout prix si vous désirez rester sain d’esprit, ou à compulser avec parcimonie, et surtout, pas en étant en pleine dépression chronique ! Lire une de leur pensée ou réflexion, même courte, en revient à pénétrer dans le Spleen de textes écrits par certains poètes dépressifs du 19ème siècle, ou certains philosophes complètement négatifs sur la vie. Si vous souhaitez vous pendre, rien de mieux que de rester des heures sur ces pages…

2) Les fans pages, les pages de société, de groupements politiques…
Si vous souhaitez vous abonner à ces dernières, aucun souci, si ce n’est celui d’être inculte dans ce domaine ou bien contre la société, l’artiste, le jeu, ou tout autre sujet en question ! En effet, sur bon nombre de fans pages ( surtout chez les groupies ou Geeks ), vous aurez intérêt à connaître de fond en comble la culture et les expressions utilisées par les adeptes de votre passion, sous peine d’être hué par certains fans hystériques qui vous taxeront de personne qui craint. Si vous parlez, modérez vos propos et évitez de sortir des inepties, ou supprimez de suite votre post !
Pour les pages de sociétés, il faut essentiellement adhérer à la société en question, donc si vous venez vous plaindre de votre dernier produit acheté, vous serez très mal vu et votre commentaire en sera même supprimé, peut-être subirez-vous-même une plainte de la société en question, qui sait ? Inutile de venir récriminer à cet endroit, ce n’est pas un groupe de protection des consommateurs ni un SAV…
Quant aux groupements politiques et autres groupes associés à des idéologies, soit vous en êtes un fervent adepte, soit vous n’y mettez pas les pieds, car ici, pas la peine non plus de venir crier sa haine à leur égard : vous en serez fort mal considéré !
En d’autres termes, sur toutes ces pages, abstenez-vous si vous n’avez rien de positif ou d’intelligent à émettre, cela vous évitera bien des tracas…

3) Je désire créer un événement…
Vous n’êtes pas un organisateur de soirée à l’entrée payante ou de grande manifestation ? Très bien, alors restez-en à un événement fermé que vous managez vous-même, sous peine de voir le tout dégénérer comme ce fut le cas pour un adolescent de 14 ou 15 ans qui avait souhaité organiser une soirée d’anniversaire. N’oubliez pas que parmi vos amis peuvent se cacher des idiots qui en voulant bien faire vont tout faire foirer ou bien encore des ennemis qui n’attendaient qu’une occasion pour vous descendre en flèche ou vous faire une crasse monstrueuse, alors restez seul gestionnaire et tout se passera bien pour vous.

4) Moqueries et méchanceté gratuites
Si vous voyez de tels groupements émerger pour se moquer ouvertement d’un prof sévère, d’un patron considéré comme un con ( même s’il le mérite ! ), d’un pauvre petit gros à lunette, d’un nain fort laid, ou de toute autre personne avec une particularité physique ou psychologique qui détonne, laissez ces gens de côté et dénoncez-les. En effet, il est condamnable de fustiger une personne, surtout si cette dernière est handicapée ! N’oubliez pas que nous sommes tous égaux et avons tous le droit de subsister quelles que soient nos différences, alors tachez de ne pas faire partie des imbéciles qui se pensent au-dessus des lois et ruinent des existences par un comportement néfaste.
Et si vous êtes victime d’un tel complot, portez plainte et retournez-vous en justice contre les têtes dirigeantes, ça se calmera très vite…

5) Les sites et pages douteux, tu éviteras…
Un site bizarre vous est proposé ? Une page intrigante vous a été mise sous les yeux ? Evitez d’aller dessus et de cliquer sur J’aime, et si sur un site autre le site officiel de votre réseau social on vous demande vos identifiants, fuyez : on cherche à vous faucher votre compte !!!
Nous vous rappelons qu’un identifiant et un mot de passe est strictement personnel et ne doit en aucun cas être communiqué à une personne de l’assistance technique ou à un site quel qu’il soit, cette règle est en vigueur partout sur Internet, tachez de la retenir ! Et pour ceux qui désirent être en sécurité, des mots de passe non décryptables sont fortement recommandés, ainsi qu’une adresse de messagerie de secours, un numéro de portable pour recouvrer son compte, etc… Plein de solutions qui vous permettront de reprendre le contrôle en cas de besoin, mais par-dessus tout un bon anti-virus et pare-feu qui vous protège ! Si vous en souhaitez un gratuit, cherchez Avast!.

6) Ta vie, tu protègeras…
Nul besoin de vous rappeler qu’on ne met pas partout son numéro de téléphone, hormis si on souhaite être contacté par du public pour son entreprise ou son activité, qu’on évite généralement de communiquer son adresse résidentielle sur sa page, ainsi que les montants de ses comptes bancaires, l’endroit où réside sa voiture de luxe, le gros diamant que vous avez acheté pour votre femme, ou tout autre objet de convoitise qui attirera des gens cupides peu scrupuleux. Les réseaux sociaux sont une jungle, et on ne croit jamais assez bien connaître ses amis, surtout si ces derniers ne sont que des connaissances d’un soir ou d’Internet, alors méfiance !

7) Tes paroles, tu modèreras…
Eh oui, ce n’est pas parce qu’on est sur un réseau social, même en message privé, qu’on ne doit pas se comporter comme partout dans la vie ! Sachez qu’on est responsable de ses propos tenus, notre liberté d’expression se limite donc à l’éthique imposée par notre gouvernement, en clair, si vous souhaitez parler d’un film téléchargé illégalement, de trafic en tout genre, de réunions secrètes illégales, ou d’un meurtre planifié, vous êtes un pauvre ahuri ! Après, vous n’avez pas forcément besoin de parler de choses comme cela pour être incarcéré, il suffit simplement de mal se comporter sur le site en question, mais je suppose que vous n’êtes pas assez bête pour user de propos chocs ou tenter de commettre vos méfaits sur ces réseaux sociaux ? En tout cas, la rigueur vous impose donc d’être conscient de vos écrits, on ne pourra pas dire qu’on ne vous aura pas prévenu…

8) Les extrémistes et sectes, tu éviteras…
Dernier point à soulever, l’utilisation des réseaux sociaux par des groupuscules radicaux ou sectaires. Il faut à tout prix les éviter et les dénoncer dès que vous en avez vent, il faut savoir que l’émergence des nouveaux outils de communication a amené autant de bien que de mal, aussi a-t-on vu des rassemblements et pétitions pour des sujets positifs sur les réseaux sociaux, mais également pour des sujets délicats, ou d’autres très controversés, aussi, pour éviter d’être manipulé et/ou tomber en plein le nez dans la merde d’un groupe qui vous dépasse, ne trainez pas trop sur tout ce qui vous semble délicat, cela vous évitera bien des ennuis, et ainsi vous éviterez que le GIGN débarque chez vous en cas de soupçons d’activité louche à votre encontre.
Ne vous laissez donc pas endoctriner, certaines personnes se cachent sous de nobles apparences pour ne pas dévoiler leur vraie nature.

Si vous avez lu jusque ici, vous êtes à présent averti et êtes capable de vous comporter sur un réseau social. Nous vous recommanderons de toujours vous conduire de la même manière que dans la vie de tous les jours, restez vous-même et soyez prudent en toute circonstance, telle est la clé de la réussite ! Evitez de provoquer à la manière des people sur Twitter, car à leur différence, vous n’êtes qu’un pion facilement éjectable dans la société, tachez de ne pas l’oublier sous peine de le regretter, et surtout, soyez modéré ou vous mettrez les pieds dans une situation qui pourrait largement vous dépasser.
Si un de vos enfants mineurs utilise les réseaux sociaux, nous ne pouvons que vous conseiller de respecter les règles en vigueur ( 13 ans pour Facebook, ce qui semble être un bon âge de début pour chacun des réseaux sociaux ! ), ainsi que d’avoir un œil sur les activités de ce-dernier afin de ne pas être ennuyé ou voir sa situation compromise, tout part très vite de nos jours, le moindre petit mot peut enflammer des masses !...

Merci d’avoir lu, bonne continuation sur Internet ! ;)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article